Un sujet sensible : la transmission des exploitations

En partenariat avec la Chambre d’Agriculture et les Jeunes Agriculteurs de l’Ariège, le territoire a co-piloté  une étude financée par le Ministère de l’Agriculture (dispositif FICIA) afin d’identifier la situation des chefs d’exploitations agricoles de plus de 50 ans dans chaque commune.

Afin de réaliser ce diagnostic, cinq zones d’analyses ont été définies à l’échelle du territoire : Tourtrol, Léran, Mirepoix, Lavelanet, Roquefort-les-Cascades.

L’étude mentionne que, sur 280 agriculteurs du territoire :

  • 146 exploitants (52%)  ont plus de 50 ans (l’âge moyen est de + de 60 ans)
  • seulement 30 exploitations ont un repreneur identifié (10%)
  • 34 exploitations n’ont pas de succession identifiée (12%)
  • 84 exploitations (30%) n’ont pas sollicité d’accompagnement par les services de la Chambre Agriculture

Nouvelles actions

Le territoire souhaite affiner le diagnostic individuel de la situation et des volontés des chefs d’exploitations agricoles de plus de 50 ans. L’objectif étant de les accompagner dans leur projet de transmission-reprise.

 Afin de mener cette action, un partenariat a été mis en place avec les différentes institutions agricoles : la chambre d’agriculture, le CIVAM Bio, l’ANA, la  MSA, la SAFER, la fédération pastorale.

 Quelle méthodologie ?

  • Création d’une base de données locale (implication des élus du territoire)
  • Réalisation d’un diagnostic individuel (économique, social et environnemental)
  • Définir les besoins, les contraintes et les volontés de chaque exploitant
  • Création d’un outil professionnel type « application numérique » (à destination des lycées professionnels, structures de formations, etc.) pour permettre de visualiser les problématiques globales de l’exploitation cédante :
  • Présentation de l’exploitation: vidéo, photo, description de l’exploitation actuelle, type de commercialisation, etc.
  • Diagnostic économique: dans quelles conditions l’exploitant veut-il céder son exploitation (business plan de l’exploitation, location, achat de la propriété…). Aides actuelles, débouchés et évolutions potentiels, contraintes.
  • Diagnostic environnemental: contexte environnemental (MAEC, paysages alentours, zones protégées, etc.)
  • Diagnostic social : contexte socio-économique du territoire de l’exploitation
  • Proposer un accompagnement sur-mesure et mettre en place des formations collectives et individuelles.