Intro et labellisation

Travail des étudiants de Foix - Ingénierie de Projet Territorial

Pays d'Olmes - Pays de Mirepoix - Ariège
Clic sur l'image
Travail des étudiants de Foix - Ingénierie de Projet Territorial
La promotion 2020/2021 de l’Université de Foix Master 1 GTDL a mené une étude sur le renforcement des filières alimentaires de proximité sur le territoire des Pyrénées Cathares

Les deux Communautés de Communes avaient élaboré un plan d’actions, de 2015 à 2020, autour d’un même objet : la valorisation agricole et, plus précisément, le renforcement des filières alimentaires de proximité, labellisé Projet Alimentaire Territorial (PAT) par le Ministère de l’agriculture et de la forêt le 4 mai 2018.

Après discussion avec les élus et après avoir évoqué la “résilience alimentaire” lors d’une réunion, il nous est apparu important de définir le terme de résilience alimentaire, afin de comprendre les réels enjeux et objectifs de la commande.

La résilience alimentaire est désignée comme étant la “capacité d’un système alimentaire à maintenir dans le temps la fonction d’alimenter sa population, en rendant l’alimentation accessible, en quantité suffisante, face à des perturbations qui sont variées et imprévisibles” (Brit, 2020).

Le travail a permis de déterminer les forces et les points d’améliorations du Projet Alimentaire Territorial des Pyrénées Cathares. L’ensemble des actions de ce projet sont pertinentes puisqu’elles participent à la résilience du territoire, mais il est nécessaire qu’elles évoluent et qu’elles soient améliorées afin de renforcer davantage les filières alimentaires.
De plus, les recherches que les étudiants ont faites sur la capacité de résilience des deux Communautés de Communes des Pyrénées Cathares semblent indiquer que la production des territoires serait suffisante pour répondre aux besoins du bassin de vie. Cependant, il est important de rappeler que les données sur lesquelles les étudiants se sont baser ne sont pas suffisantes pour affirmer la pertinence de la résilience du territoire. C’est pour cette raison qu’il serait judicieux d’envisager une étude approfondie des capacités de production du territoire afin d'affiner la perception de sa résilience alimentaire. 

 

 

Documents à télécharger